> Who is Who Corporate
> Who is Who Associations
> Who is Who Groupements
> Who is Who Individual
o Who's Who Historique

 

A   A  B   B  C   C  D   D  E   E  F   F  G   G  H   H  I   I  J   J  K   K  L   L  M   M  M
N   N  O   O  P   P  Q   Q  R   R  S   S  T   T  U   U  V  V  W  W  X   X  Y   Y  Z   Z  Z

Who is Who historique de l'Aéronautique Luxembourgeoise

MAAR - MULLER

Henri Maar effectue son premier vol en 1944 en tant que passager dans un avion Piper PA18 d’observation des forces américaines stationnées au terrain sis entre Bertrange et Strassen. Le souvenir de ce baptême de l’air restera gravé dans sa mémoire. Cependant il devra attendre une dizaine d’années avant de piloter lui-même un avion.

Dans le cadre du service militaire obligatoire luxembourgeois Henri Maar obtient sa formation début des années 1950 à l’Ecole Royale Militaire Belge à Bruxelles pour devenir officier. Après sa graduation comme officier actif de l’armée luxembourgeoise son choix d’armes est l’artillerie. Il devient officier/artilleur à l’Ecole de Brasschaat avoisinant le terrain de formation de l’Escadrille Ecole de Brasschaat, où il reviendra quelques années plus tard pour complémenter sa formation de pilote. Dans le contexte du Groupement Tactique Régimentaire (GTR) de l’Armée Luxembourgeoise une section d’aviation légère est créée en 1954. Henri Maar, volontaire pour la section d’aviation, repart en Belgique pur suivre une formation de pilote à Gossoncourt. Il obtient son brevet de pilote le 7 janvier 1957 et devient ainsi le premier pilote militaire luxembourgeois. L’armée luxembourgeoise opérait à l’époque trois Piper PA18C d’observation. Henri Maar perfectionne ses aptitudes de pilote en suivant avec succès un entraînement sur Beaver L20 à l’US Army Aviation Training Center basé à Stuttgart/Echterdingen. Le 9 novembre 1957 il obtient la certification sur avion L20. Suite aux changements politiques du gouvernement luxembourgeois et de la réforme de l’armée, la section aviation légère de l’armée n’a pas évoluée et elle a finalement été dissoute en 1967.

Henri Maar a également fait partie de la commission gouvernementale chargée en 1948 de la rédaction d’une réglementation spécifique pour l’aviation civile et la commission d’examen des futurs pilotes. Il est par la suite devenu examinateur au sein de cette commission. En  1968, ensemble avec Carlo Loudvig, il a rédigé la réglementation spécifique pour l’exercice du parachutisme, l’écolage et la délivrance de licences.

Egalement détenteur d’une licence de pilote privé, Henri Maar s’intéressé à la vie des associations de vol à moteur. De 1958 à 1963 il était Vice-Président de l’Union des Pilotes Luxembourgeois (UPL-AOPA) et en 1979 membre fondateur de l’Amicale des Vieilles Tiges de l’Aviation Luxembourgeoise.

A partir de 1989 secrétaire puis vice-président de l'Amicale des Vieilles Tiges de l'Aviations Luxembourgeoise, licence de pilote de vol à voile obtenue en 1949.

En 1941 Tom Meredith, officier de police à Liverpool a rejoint la RAF pour obtenir ses ailes en 1942. Il a fait son service en Afrique de l'Ouest et il a quitté la RAF en 1946. Durant les années suivantes il a travaillé comme chef pilote auprès de Skytravel, une compagnie charter anglaise. En 1953 il a fondé Trek Airways en Afrique du Sud. Pendant 30 ans il a été directeur général et chef pilote de la compagnie qui opérait depuis 1963 sous le nom de Luxavia entre Luxembourg et Johannesburg. Nommé Commandeur de l'Ordre de Mérite du Grand Duché de Luxembourg en 1994.

Avocat et Professeur en criminologie, membre fondateur en 1952 de l'Union des Pilotes d'Aviation Luxembourgeoise, Président de l'Union des Pilotes d'Aviation Luxembourgeoise fin des années 50.

Constructeur et pilote pionnier des années 1900/1910. Jacques Muller avait construit en 1910 un des premiers aéroplanes aux Etats Unis à Salinas, Kansas, nommé "Prairie Eagle". Le 18 juillet 1910 il fait enregistrer un brevet pour une hélice, exposée encore aujourd'hui au Smithonian Institute à Washington. Il avait créé sa propre société "Jack Muller Aeronautical Enterprises". Surpris par la première guerre mondiale lors d'un séjour à Luxembourg en 1914, Jack Muller est resté à Luxembourg et il est devenu un pionnier de l'industrie de peintures, en enregistrant des brevets pour la peinture anti-rouile.

Un des premiers élèves de Lou Hemmer à Walferdange. Pilote passionné durant les années 1930, propriétaire de plusieurs avions à moteur. Dans les années 1980 pilote ULM. Titulaire de la médaille du mérite aéronautique en 2000.

Début de page