> Fédération Aéronautique
> UPL - AOPA
> Aéromodélisme
> Aérostation
> Aviation à Moteur
o Air-Sport Luxembourg
> Parachutisme
> ULM
> Vol à Voile
> Parapente (Vol Libre)
> Champions 2007
> Records nationaux
> Galerie Photos

 

Air-Sport Luxembourg

1931 - Quelques jeunes gens qui avaient pris le goût de l'aviation à l'étranger veulent faire du vol à vole àAu depart Luxembourg. Devant l'impossibilité d'organiser cette activité au sein de l'Aéro-Club National ils constituèrent un club appelé "Luxemburger Segelfliegerverein - Vol à Voile Luxembourgeois".

Parmi bien d'autres ce fut Fred Welter, jeune ingénieur, qui prit l'initiative et la direction de cet organisme constitué le 13 août 1931 sous forme d'une association sans but lucratif.

L'entraînement effectif débuta, après de multiples conférences de propagande effectuées à travers le pays par Fred Welter le 16 octobre 1931 sur un Zögling à la "Merelerknippchen". Après les premiers succès, vols de plus d'une minute au "Krekelsberg", il y eut les premières casses. L'absence d'un atelier de réparation força l'équipe de travailler dans des circonstances invraisemblables, allant de la salle à manger, du 4ème étage au grenier.

Le premier enthousiasme passé il semblait que le vol à voile n'intéressât plus la jeunesse luxembourgeoise, car à l'exception des "mordus" tels que Brasseur, Deboulle, Boegé. Kaell, Pesch. Schiltz, Zigrand et quelques autres il s'avérait difficile de rassembler l'équipe nécessaire à la pratique de ce beau sport.

En 1933 l'état major du V.V.L. finit par forger d'autres projets. Pour sortir le club de l'ornière où il semblait s'enliser, il décide de changer le fusil d'épaule et de s'engager dans le vol à moteur.L'envol

Après de longues recherches le club acheta d'occasion en Suisse un avion Klemm Salmson 40 CV connu sous le nom de "Berner Mutzli". Cet avion fut livré le 1er avrl 1935 comme poisson d'avril, le jour de la dévaluation du franc belge et de la création du franc luxembourgeois.

Les dirigeants réussirent à trouver les fonds et s'évertuèrent à faire voler cet avion. Comme il n'y avait pas d'aérodrome, on décollait et atterrissait dans les prairies et le soir on démontait l'avion pour le garer dans un hangar de fortune.

Ces exercices se soldèrent forcément par des casses périodiques, réparées chaque fois par des gens de bonne volonté sous la direction compétente de Fred Welter. Le service des Ponts et Chaussées qui "s'occupait" de ce temps là de l'aviation agréa un terrain à Bettembourg comme "aérodrome".

Entretemps, en février 1936, le club avait changé de nom et s'intitulait dorénavant "Air-Sport Luxembourg". En mai 1936, S.A.R. le Prince de Luxembourg daigna accepter le Haut Patronage de l'association Air-Sport, donnant au club la preuve de Sa haute bienveillance.Klemm AHA

Ce premier avion avait reçu la première immatriculation luxembourgeoise LX-LUX, suivi par un deuxième LX-AHA. Il furent garés à l'aérodrome d'Esch sur Alzette qui venait d'être aménagé avec hangar et bar. En effet, sous la présidence de M. Guillaume Theves, avec l'appui de MM. Zigrand, Kunnert, Pesch et Stein, il s'était constitué à Esch une société anonyme pour l'Aménagement du Terrain d'Aviation Esch-Alzette dont les initiatives permirent de construire le permier aérodrome digne de ce nom. Hélas, déjà les cérémonies d'inauguration se déroulèrent sous la menace du désastre qui s'abattit sur l'Europe et le Monde.

Après la tourmente ce fut de nouveau Fred Welter secondé par Charles Keller et Marcel Pesch, qui mirent sur pied Air-Sport avec à leur tête M. Emile Hamilius, notre sympathique bourgmestre. Ils repartirent à zéro, tout le matériel ayant été confisqué et enlevé par l'occupant.

Fred Welter, breveté Moniteur en Suisse, entretemps, commença à faire de l'écolage sur un nouvel avion d'occasion LX-AIA. Les élèves affluèrent et après un stage avec une douzaine d'élèves à Granges il ramena une équipe de pilotes frais émolus, dont le "nestor" de nos pilotes, M. Eugène Hamilius, qui fit son brevet à 56 ans. Il a présidé le club de 1949 à 1954. Parmi cette équipe il y avait Armand Dupont qui devait prendre en 1951 la relève de Fred Welter quand celui-ci se retira de la vie active du club Business Aviation.

Entretemps l'aérodrome du Findel à Luxembourg aménagé sous l'impulsion de MM. les Ministres Bodson et Lx LUX a BettembourgSchaffner allait accueiller les ailes d'Air-Sport. Les ailes avaient poussés entretemps et il y eut les LX-ONT, LX-AIC, LX-AID, LX-AIT, LX-AIS et LX-AIE. Cette énumération un peu sèche ne doit pas faire oublier ce qu'il y a eu comme travail, comme tracas et comme démarches pour en arriver là. Le financement n'a pas été chose facile et a occasionné des insomnies au trésorier. Cette montée en flèche des activités d'Air-Sport lui a valu pas mal d'envieux. le principe qu'il vaut mieux faire envieque pitié s'est relevé exact.

Armand Dupont se dépensa sans compter pour pousser l'écolage. Il avait passé entretemps son brevet de moniteur et cumulait de ce fait la lourde charge de trésorier et moniteur. L'écolage a pris une telle proportion que depuis 3 ans le club a engagé un moniteur professionnel, M. Otto Bütticker.

Sur l'nitiative d'un pilote d'Air-Sport, Toto Mergen, fut constituée l'"Union des Pilotes Luxembourgeois", groupant pratiquement tous les pilotes du pays. Cet organisme dirigé avec compétence et dévouement par Ernest Arendt, a été chargé de distribuer les subsides gouernementaux alloués aux élèves-pilotes. La sollicitude de M. le Ministre se manifeste encore par la mise à disposition de l'aviation privée d'un beau hangar et la suppression de toutes taxes d'atterrissage. Ces avantages sont une des causes qui ont permis l'essor prodigieux d'Air-Sport, et le Conseil d'Administrtion tient à remercier Monsieur le Ministre.

Quand en 1954 M. Eugène Hamilius se retira de la présidence, mais non de la vie du club, M. Marcel Meris, secrétaire général de la Chambre des Députés, voulut bien se mettre à la tête d'Air-Sport. Pour rester dans la tradition du comité composé presqu'exclusivement de pilotes, il ne tarda pas à devenir élève-pilote. En décembre 1958 Marcel Meris deviendra le premier président de la nouvelle association "Aéro-Sport du Grand-Duché de Luxembourg" et ce jusqu'en 1961.

L'ACBM et Air-Sport Luxembourg ont fusionné en 1958 pour devenir l'Aéro-Sport du Grand-Duché de Luxembourg, une association qui existe encore de nos jours.

Détails sur la composition du comité et des présidents de l'association.

Retour