AERO100 - Aviation à moteur
 
> Fédération Aéronautique
> UPL - AOPA
> Aéromodélisme
> Aérostation
o Aviation à Moteur
> Fondation I comme Icare
> Parachutisme
> ULM
> Vol à Voile
> Parapente (Vol Libre)
> Champions 2007
> Records nationaux
> Galerie Photos

 

Aviation à Moteur

L'aviation à moteur à connu un grand succès à Luxembourg depuis les débuts. A partir de 1910 des meetings aériens étaient organisés à travers le pays. Ces fêtes aériennes attiraient toujours un grand monde et à partir des années 1930 des clubs d'aviation ont vu le jour. L'ouverture du terrain d'aviation d'Esch sur Alzette en 1938 donnait une base aux clubs de l'époque, l'Aéro-Club du Bassin Minier et l'Air-Sport Luxembourg. En 1946 le club de vol à voile du Luxembourg a également transféré ses activités à Esch sur Alzette. Après la fermeture du terrain d'Esch toutes les activités de l'aviation à moteur furent transférées à l'Aéroport de Luxembourg à Findel. L'accroissement du traffic aérien commercial posait dès les années 1960 des difficultés pour les activités d'écolage. L'Aéro-Club a essayé pendant 40 ans à trouver un site pour réunir dans un centre national sportif aéronautique toutes les activités aéronautiques. Les sites envisagés se trouvaient à Canach (terrain de golf Kikuoka Country Club), Burmerange, Mondorf et Beckerich. Malgré le soutien d'administrations publiques les projets n'ont pu être réalisés. Les clubs d'aviation ont cherché des solutions en transférant l'écolage sur des terrains d'aviation de la grande région moins encombrés.

Au fil des années d'autres clubs d'aviation se sont créés offrant LX GHB la formation pour pilote privé à tout niveau, qualification VFR, IFR, vol de nuit, vol en montagne etc. Les membres des clubs peuvent louer des avions pour effectuer des voyages à travers l'Europe et participer à des rallyes internationaux.

Les rallyes aériens sportifs mettent à l'épreuve toutes les connaissances pratiques et théoriques des pilotes et co-pilotes (navigateurs). Depuis les années 1930 des rallyes étaient organisés à travers le monde. Il fallait suivre exactement une route déterminée pour pouvoir passer les points de contrôle ou découvrir des sites au sol à partir de photos aériennes. D'autre part il faut bien calculer la vitesse au sol de l'avion pour arriver aux points de contrôle et à la destination à l'heure annoncée dans le plan de vol. Si les conditions à destination le permettaient le pilote devait effectuer un atterissage de précision à un endroit marqué sur la piste d'atterissage.

La mise au point des systèmes de navigation par GPS a révolutionné le sport. En coopération avec la Fédération Aéronautique Internationale deux disciplines ont été créées. Le rallye aérien et le vol de précision.

Le rallye aérien est basé sur une vitesse au sol déclarée par le pilote. Avant le décollage le pilote et son navigateur recoivent une carte et des indices de navigation pour le point de départ et les virages. Sur base de ces indices l'équipage marque le circuit sur la carte avec les temps d'arrivée aux virages sur base de la vitesse au sol déclarée. Le pilote doit appliquer tout son savoir pour respecter ces temps. L'équipage reçoit également un nombre de photos qu'il s'agit d'identifier et de marquer sur la carte. Il y a des photos des points de virage qu'il s'agit d'identifier comme correct ou faux, des photos prises le long du circuit qui sont à marquer aux endroits corrects sur la carte. Au retour le pilote doit effectuer un atterrissage de précision.

Le vol de précision a beaucoup de similarités avec le rallye aérien, l'identification de photos et de signes au sol. Les différences principales sont le fait que le pilote est seul à bord, que le temps est basé sur la vitesse propre de l'avion et que la carte de navigation qu'il reçoit avant le décollage contient déjà le circuit à suivre. L'épreuve d'atterrissage est volée à part et comprend normalement quatre atterrissages sous différentes configurations de vitesse et d'angle d'approche.

Pour les deux disciplines les avions des compétiteurs sont équipés de GPS qui transmettent leurs informations aux juges de la compétition. Les championnats du monde de rallye et vol de précision sont organisés alternativement tous les deux ans. Le premier championnat du monde de vol de précision a eu lieu en août 1975 à Gävle-Sandvikens en Suède. Celui des rallyes en septembre 1976 à Grenchen en Suisse. A ce jour des équipages luxembourgeois ont participé à trois championnats du monde, en 1980 à Aschaffenburg, Allemagne, en 1986 à Castellon, Espagne et en 1995 à Herning, Danmark.

La notion de champion national a été introduit en 1947 avec les premiers "Jeux de l'Air" à Esch sur Alzette. Le premier champion national était Jean Roussel. En 1957 le Ministère des Sports a reconnu que l'aviation sportive était une discipline sportive qui méritait des distinctions spéciales au même titre que les d'autres sports et mis en place le Trophée National de l'Aviation Sportive Luxembourgeoise sur base de l'arrêté du 9 août 1951. Les premières distinctions furent remises en novembre 1957 et le premier champion de Luxembourg a été M. Léon Trezzi.

A côté des championnats du monde il existe des manifestations organisés par les Aéro-Clubs nationaux. Si les compétitions sont conformes au code sportif FAI elles sont homologuées par la Fédération Aéronautique Internationale. Une compétition populaire parmi les pilotes luxembourgeois est le rallye de Cognac. En 2007 un luxembourgeois a remporté la compétition. Une compétition spéciale s'est déroulée pendant le salon aéronautique du Bourget en 1981. Deux équipages luxembourgeois ont participé à la "Air Transat" en 1981, une course aérienne Paris - New York - Paris sur les traces de Charles Lindbergh. Sur plus de 100 équipages ayant décollé du Bourget une cinquantaine ont terminé la course - deux équipages ont été portés disparus sur l'Atlantique. L'équipage luxembourgeois Stoll/Alvisse à réussi à décrocher la 3ème place dans le classement général.

Sur le plan national différentes épreuves sporties ont été mises en place par les clubs d'aviation. Citons entre autres Le challenge UPL (1954), Coupe Armand Dupont (1958), Challenge Charles Ladrach (1963), Coupe Arsène Holfeltz. Chacune de ces épreuves a son propre règlement quant à la valorisation des différents éléments, navigation, reconnaissance et atterrissage de précision.

Les clubs organisent également de temps à autre des portes ouvertes ou des manifestations aéronautiques pendant lesquels le grand public interessé peut effectuer des baptêmes de l'air pour obtenir une autre perspective du pays de Luxembourg.

Les clubs d'aviation présents à Luxembourg-Findel sont :

Activités dans les Ardennes luxembourgeoises à Wiltz - Noertrange avec l'association Air Sport des Ardennes asbl.

Clubs ayant exitsté par le passé:

 

Début de Page